isoler, une nécessité

Isoler, le premier acte de la rénovation énergétique

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Isoler, le premier acte de la rénovation énergétique

Les travaux de rénovation vous permettent d’améliorer le confort et la consommation énergétique de votre demeure. Cependant, pour mener à bien un tel projet, il est important de respecter l’ordre des travaux. Cela aura un impact sur les résultats concrets de votre rénovation. Alors, par où commencer votre réalisation : fenêtres, murs, ventilation, chauffage, isolation des combles ? Après l’état des lieux, la première chose à faire est d’isoler correctement votre habitation.

Pourquoi isoler est la première des choses à faire ?

Réaliser en premier l’isolation de votre logement vous permet de le rendre plus sain, plus performant et aussi moins coûteux. La rénovation énergétique n’a de sens que si le bâtiment est déjà bien isolé. Effectivement, sans cela, votre logement deviendra une passoire énergétique et vos appareils de chauffages, même performants, seront inefficaces. Par ailleurs, éviter les déperditions thermiques dans votre habitat vous permet de réaliser des économies non négligeables sur votre facture d’électricité. En matière d’énergie, votre maison consommera nettement moins.

De plus, votre habitat gagnera en confort thermique été comme hiver. Les déperditions thermiques seront également réduites. En vivant dans une maison ayant une bonne isolation, votre empreinte carbone sur l’environnement sera moindre. Par ailleurs, sur le plan économique, la vente d’un logement durable est plus rentable.

Mais avant de lancer les travaux de rénovation énergétique, vous devez effectuer un état des lieux. Cette action vous permettra d’identifier les zones de votre habitat à l’origine des déperditions de chaleur.

Ensuite, faites appel à un professionnel qualifié pour une pose en conformité avec la norme RT 2012 (voire avec la RE 2021). D’autre part, assurez-vous que celui-ci utilise des matériaux (isolants) de bonne qualité qui ont une excellente résistance thermique.

Bien isoler est une nécessité absolue

Les différentes formes d’isolation thermique

Il existe essentiellement deux grandes méthodes : l’isolation par intérieur (ITI) et celle par extérieur (ITE).

Isoler par intérieur

Cette opération est plus économique et consiste à modifier les caractéristiques de votre domicile en intégrant aux murs un isolant performant. Les techniques d’isolation utilisées sont faciles à mettre en œuvre et permettent aussi de supprimer l’effet paroi froide.

Certes, cette forme d’isolation présente de nombreux avantages, mais elle entraîne une diminution de la surface habitable. Pour la mettre en place, vous devrez modifier votre plan électrique et refaire votre décoration intérieure. Par ailleurs, il vous faudra vivre dans un chantier pendant toute la durée des travaux.

Isoler par extérieur

Contrairement à la méthode précédente, l’isolation par extérieur est plus efficace et convient aussi bien aux logements neufs qu’à ceux plus anciens. Cette approche offre ainsi une meilleure performance thermique. Ainsi, l’isolation par extérieur vous protège des variations de température et des ponts thermiques. Par ailleurs, par cette technique, vous éviterez de perdre de la surface habitable et de vivre dans un chantier pendant la durée des travaux.

Cependant, cette technique est plus coûteuse et nécessite un strict respect des règles de l’art. De plus, une demande d’autorisation de travaux doit être faite à la mairie avant le lancement. En outre, ces travaux ne conviennent pas à tous les bâtiments. En effet, sa mise en place vous oblige à modifier l’aspect de vos toitures, de vos façades et des ouvertures.

Isoler, une nécessité
La thermographie permet de visualiser les déperditions thermiques

Les travaux d’isolation thermique à réaliser

Découvrez les principales étapes à suivre pour réussir votre rénovation thermique

Toit et combles

Vous avez deux façons d’isoler votre toit, lequel est habituellement responsable de 25% des déperditions thermiques. Vous pouvez réaliser cette opération par sarking (rehaussement de la toiture et intégration d’une couche d’isolant) ou en posant des panneaux autoportants.

Pour vos combles, plusieurs choix s’offrent à vous. S’il s’agit de combles perdus, l’isolation sera par plancher. Autrement dit, vous mettrez en place à même le sol ou par soufflage un isolant qui peut être soit de la ouate de cellulose soit de la laine de verre.

Par contre, s’il s’agit des combles aménageables, vous installerez des panneaux d’isolant entre les chevrons servant de support à la toiture. Les panneaux peuvent dans ce cas être de la laine minérale ou encore être biosourcés.

Murs

Pour vos murs, vous pouvez opter pour l‘isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Pour procéder par l’intérieur, il faut doubler les murs en utilisant un panneau isolant (ouate de polyester, plaque de polystyrène extrudé…) ou encore une ossature métallique doublée d’un isolant.

Par contre, si vous décidez de procéder par l’extérieur, vous allez envelopper vos murs d’un manteau (bardage bois ou PVC en général). Vous pouvez aussi appliquer un enduit de façade décoratif sur l’isolant avant de le mettre en place sur vos murs. Enfin, il est possible d’appliquer la méthode dite des « murs doubles » et y insérer un panneau isolant.

Fenêtres

Pour isoler vos fenêtres, il est recommandé d’installer des modèles avec menuiseries en aluminium ou en PVC et double vitrage. Le remplacement limitera les déperditions thermiques qui sont estimées à environ 15 %. En remplaçant vos anciennes fenêtres, cela réduira vos besoins en chauffage grâce à un modèle plus performant. Si votre maison est exposée à un climat rigoureux, vous pouvez aussi mettre en place une porte d’entrée isotherme entièrement étanche à l’air.

Plancher bas

Le plancher est responsable de 10 % des déperditions thermiques dans un habitat. C’est pour cette raison que vous devez l’isoler pour limiter les pertes et aussi optimiser votre confort intérieur. Pour réaliser ces travaux lors d’une rénovation énergétique, vous pouvez procéder par le bas ou par le haut.

La technique par le bas consiste à poser un isolant sur la face inférieure de votre plancher. Cette technique convient aux logements dont le sol est au-dessus d’un vide sanitaire ou d’un terre-plein.

La technique d’isolation par le haut est moins contraignante. Elle s’adapte plus aux maisons dont le vide sanitaire ou le terre-plein sous le plancher est inaccessible. Pour y arriver, vous posez l’isolant en premier sur le plancher bas en le disposant sous forme de panneaux rigides. Ensuite, vous coulez par-dessus une chape, laquelle servira de base pour le nouveau revêtement.

Système de ventilation

Pour empêcher que votre logement ne surchauffe en été, la mise en place d’un système de ventilation performant est nécessaire. Ce système renouvèle l’air intérieur et évite les phénomènes de condensation souvent à l’origine des moisissures.

À ce niveau, la mise en place une VMC (ventilation mécanique contrôlée) devient nécessaire. Vous pouvez opter pour une VMC double flux ou simple flux. Le choix de l’un de ces deux systèmes de ventilation vous aidera efficacement à évacuer l’humidité et d’autres substances.

Aides aux travaux de rénovation énergétique

Il existe plusieurs aides permettant d’alléger les dépenses liées aux travaux de rénovation énergétique. On y retrouve notamment les dispositifs MaPrimeRénov’, Eco-prêt à taux zéro ou CEE.

MaPrimeRénov’

Cette aide vient remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Elle s’obtient sous conditions de ressources et s’adresse depuis janvier 2021 à tous les propriétaires occupants. Les propriétaires bailleurs devront quant à eux attendre juillet 2021 pour déposer leur dossier.

Éco-prêt à taux zéro

Ce prêt est accordé aux personnes physiques et aux sociétés civiles non soumises à l’impôt. Pour bénéficier de l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ), vous n’avez pas besoin de déposer une garantie ou de payer des intérêts. En revanche, vous devez vous assurer de déclarer votre maison ou appartement comme résidence principale.

Les Certificats d’Économies d’Energie

Cas aides, également appelées CEE, sont distribuées par les sociétés distribuant des énergies non renouvelables. Ces « obligés » doivent s’investir dans les économies d’énergie pour s’éviter de lourdes pénalités. A ce titre, ils distribuent des subventions pour les travaux de rénovation énergétique chez les particuliers.

Ainsi les travaux de rénovation énergétique n’ont jamais été aussi si peu coûteux avec toutes aides et subventions actuelles. Ne passez pas à côté et pensez à isoler votre habitation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Accepter En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×