Quel isolant de façade choisir

Quel choix d’isolant extérieur pour vos murs ?

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Quel choix d’isolant extérieur pour vos murs ?

Les murs sont une source de déperdition de chaleur importante. Ils représentent environ 25% des déperdition de chaleur dans une habitation classique. Pour remédier à la situation de façon durable et efficace, il est nécessaire de procéder à l’isolation thermique par l’extérieur ou ITE. Cela permet de gagner en confort de vie, d’améliorer la performance énergétique de votre habitation mais également de valoriser votre patrimoine. Avant de vous lancer dans vos travaux il est important de définir au préalable le choix de l’isolant extérieur de votre maison.

Quels critères prendre en compte dans le choix d’isolant extérieur ?

L’isolation par l’extérieur consiste à envelopper la maison d’une enveloppe protectrice. Elle n’affecte pas la configuration architecturale du bâti, mais améliore l’aspect extérieur de la façade. Mais quel produit acheter pour améliorer le confort de vie et la consommation énergétique de votre logement ? Sachez qu’il existe trois grandes familles d’isolants : naturel, synthétique et minéral.

Une bonne sélection des matériaux est cruciale pour l’efficacité et la pérennité de vos travaux. Cette sélection est cependant fonction de la localisation de votre habitation, de la réglementation en vigueur, de la performance ou encore de votre sensibilité ainsi du prix.

Quel choix d’isolant pour votre façade extérieure ?

Tous les isolants ne se valent pas. Effectivement, certains d’entre eux possèdent des propriétés particulières qui en font d’excellents candidats dans des situations bien spécifiques. Quel isolant choisir pour l’isolation extérieure, voyons cela ensemble.

En cas d’épaisseur limitée

Dans certains cas, vous pouvez être limité par l’épaisseur. Une épaisseur excessive peut nécessiter des prestations annexes coûteuses que vous ne pouvez peut-être pas engager. C’est le cas par exemple au niveau des tableaux et linteaux de vos portes ou fenêtres. En effet, une surépaisseur peut nécessiter purement et simplement leur changement. Il faut alors choisir l’isolant qui a le plus fort coefficient thermique pour vos murs. Dans le choix de son isolant extérieur on préfèrera par exemple un polystyrène graphité par rapport à un polystyrène blanc. Cela vous permettra effectivement de gagner 20% d’épaisseur à caractéristiques thermiques équivalentes. De même, on préfèrera les panneaux en mousse résolique ou la laine de roche aux produits classiques.

Les matériaux écologiques

Si vous êtes sensible à l’aspect écologique, privilégiez plutôt les isolants naturels. Cependant, si vous disposez d’un budget restreint, préférez les isolants minéraux aux isolants naturels. Dans tous les cas, il vous faudra veillez à ce que les travaux soient sous avis technique pour votre garantie décennale.

Le coût dépend du choix de l’isolant extérieur

Le coût de fourniture et pose d’un parement varie en fonction de sa composition. Cette différence de prix est tout d’abord due au procédé de fabrication et au coût des matières premières. Mais le temps de mise en œuvre diffère en fonction du produit et vient donc également influencer le montant.

C’est ainsi qu’à caractéristiques équivalentes, on classera de façon croissante de prix : le polystyrène expansé blanc ou graphité, la laine de roche, la mousse résolique et enfin les produits naturels.

Pour la résistance au feu ou à l’eau

Si vous avez la crainte d’un incendie, mieux vaut privilégier les laines minérales telles que la laine de roche et de verre, car elles affichent une très bonne résistance au feu.

En revanche, si votre maison est située dans une région soumise à d’importantes précipitations, préférez le polystyrène expansé, le polyuréthane ou la fibre de verre, qui montre une plus haute résistance à l’humidité.

Pour obtenir des aides de l’état

Pour pouvoir bénéficier d’aides dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique, il vous faudra retenir un produit dont le coefficient de résistance thermique (R) est supérieure à 3,7 m² K/W. Ce coefficient donne pour vos murs, en fonction du choix d’isolant extérieur, l’épaisseur minimale à respecter.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Accepter En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×