Le polystyrène, le meilleur isolant thermique extérieur?

Quel est le meilleur isolant thermique extérieur ?

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Quel est le meilleur isolant thermique extérieur ?

Vous envisagez faire des économies d’énergie en procédant à l’isolation thermique de votre maison par l’extérieur ? Sachez qu’il est important de choisir un isolant de murs extérieurs adapté à votre projet. Effectivement, ce composé participe à la suppression des ponts thermiques, à l’augmentation de la performance énergétique de votre logement et à votre confort de vie. Le polystyrène expansé est-il le meilleur isolant thermique extérieur pour une façade. Urbel fait le point.

Comment bien choisir votre isolant ?

Sachez tout d’abord qu’il existe différents types de matériaux pour une isolation. On trouve trois grandes familles, à savoir les minéraux, les synthétiques et les produits naturels. Ils offrent chacun des caractéristiques différentes. C’est pour cela qu’il faut choisir le meilleur isolant extérieur pour bénéficier de performances énergétiques optimales.

Les composés minéraux regroupent les laines de verre et de roche. Les composés synthétiques englobent le polystyrène expansé, le polyuréthane et le polyisocyanurate. Quant aux matières naturelles, elles regroupent la fibre de bois, le liège, le chanvre, la laine de mouton et les plumes de canards.

Sachez que la qualité de votre réalisation est fonction du choix de l’isolant, de même que votre confort et le coût des travaux. Vous devez ainsi tenir compte du pouvoir thermique, c’est-à-dire la capacité à résister face aux écarts de température, et du rapport qualité/prix.

Quel est le meilleur isolant thermique pour une isolation par l’extérieur ?

La réponse à cette question va dépendre de vos exigences. Certains produits sont moins susceptibles de brûler, d’autres ont un fort pouvoir thermique, le tout avec une disparité importante dans les prix.

Les laines minérales

Elles sont très recherchées pour une isolation de façade en raison de leur caractère naturel et de leur grande performance thermique et acoustique. Elles ont de plus une caractéristique essentielle, celle d’être ininflammable.

La laine de verre reste un choix judicieux pour les travaux d’isolation intérieure. C’est une matière fortement utilisée actuellement. Elle est souvent proposée sous forme de rouleaux ou de panneaux. Son plus grand atout réside dans le fait qu’elle ne se tasse pas avec le temps. Il suffit d’ajouter un pare-vapeur pour la protéger de l’humidité provenant de la condensation. De plus, la laine de verre possède d’excellentes propriétés thermiques et acoustiques. Parce que ce matériau craint l’eau, on le réserve essentiellement aux travaux de rénovation énergétique intérieurs.

La laine de roche est le choix à retenir pour une isolation thermique par l’extérieur. Ce composé ne craint pas l’humidité et possède des caractéristiques thermiques très performantes. Néanmoins le prix de ce minéral est assez cher et sa mise en œuvre relativement complexe.

Les isolants naturels

Ils sont à privilégier si vous êtes dans une démarche écologique. Ils résistent assez bien au feu, à l’humidité et aux insectes. Certains d’entre eux sont issus d’une production biologique et sont recyclables. La laine et la fibre de bois sont réputées pour leur durabilité, tandis que le chanvre et la ouate de cellulose sont connues pour leur pouvoir de régulateur hygrométrique et leurs propriétés antibactériennes. Le liège est quant à lui hydrofuge, imputrescible et bénéficie d’excellentes propriétés acoustiques.

Parmi les matières d’origine animale, la laine de mouton est particulièrement intéressante, car c’est un excellent régulateur hygroscopique. Les plumes de canard ont une efficacité en termes de régulation hygrométrique et de conductivité thermique. Il est par contre important de vérifier son assurabilité. Effectivement, ils ne possèdent pas toujours un avis technique, élément essentiel pour assurer une garantie décennale.

Les isolants synthétiques

Quant aux produits synthétiques, ils sont très résistants aux conditions climatiques les plus rudes. On y retrouve:

Le polystyrène expansé ou PSE blanc, l’isolant extérieur par excellence

Si ce n’est pas le meilleur isolant thermique extérieur, son prix reste imbattable. Il est léger et possède d’excellentes qualités thermiques. C’est de loin l’isolant le plus répandu. Effectivement, il se met en œuvre assez simplement sous réserve de suivre scrupuleusement les normes d’installation. On rigidifie et protège le polystyrène grâce à la mise en place d’une trame marouflée dans un sous-enduit. Enfin, pour donner l’aspect esthétique souhaité, on applique un enduit de finition. Le polyuréthane, pour sa part, s’apprécie pour sa résistance mais il reste anecdotique. Le PSE a l’avantage d’être simple à la découpe. En effet, pour mettre en place les plaques de PSE, on utilise un fil chaud pour faire des découpes propres. A l’heure où la demande est au chantier propre, c’est une plus valus indéniable !

Le polystyrène expansé graphité

On rencontre un autre type de panneaux sur le marché : le polystyrène le graphité (couleur gris sombre). Il est un peu plus cher que le PSE blanc. Toutefois, c’est un meilleur isolant thermique extérieur à épaisseur égale. On peut gagner ainsi 15 % en épaisseur ce qui permet dans certaines configurations où l’accès est plus compliqué de réaliser une isolation conforme à la demande.

La mousse résolique

On trouve par ailleurs des produits en mousse résolique. Il se trouve sous forme de panneaux. Il a une bonne tenue au feu et d’excellentes caractéristiques thermique. Sur de la rénovation on va le caler et cheviller sur le support puis le recouvrir d’une toile de fibre de verre marouflée dans un sous-enduit. A l’instar du PSE, on vient alors appliquer un enduit de finition. L’avantage de cette matière et que l’on a besoin de moins d’épaisseur pour un résultat thermique équivalent (environ un gain d’épaisseur de 30%). Elle est de plus très adaptée pour l’isolation phonique. Par contre elle reste cher et se travaille plus difficilement car on ne peut pas utiliser de fil chaud pour la découpe.

Le meilleur isolant thermique, qu’en est-il alors ?

Le polystyrène expansé est-il ainsi le meilleur isolant thermique extérieur ? La réponse est toute relative. Effectivement, la réponse est multiple et dépend à la fois de votre budget, de l’épaisseur disponible et de votre appétence aux produits écologiques. Il vous faudra toutefois faire le choix de solutions éprouvées pour une question de garantie dans vos travaux. Par ailleurs, dans la volonté d’obtenir les aides financières à la rénovation énergétique, il vous faudra respecter une épaisseur minimale.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Accepter En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×