Ravalement de façade, passez à l’action!

  1. Urbel Façade, un façadier de renom à votre service
  2. Ravalement de façade, passez à l’action!

La devanture de votre maison est le premier élément visible. Or, son aspect a tendance à se dégrader avec le temps. Les intempéries, la peinture qui se défraîchit et les salissures qui s’y accumulent peuvent altérer les murs. Les dégradations touchant cette dernière ne sont pas uniquement nuisibles pour l’aspect esthétique de l’habitation. Elles peuvent effectivement entraîner des dommages importants pour le reste de la structure et nuire à votre confort. Pour toutes ces raisons, il est important d’exécuter à intervalle régulier une rénovation ou ravalement de façade. Mais en quoi consiste-t-il exactement ? Faut-il faire appel à un façadier ? Vous trouverez les réponses à toutes vos questions à travers ce guide.

Rénovation de façade
Protégez votre habitation par un entretien régulier

En quoi consiste le ravalement de façade ?

Les revêtements extérieurs méritent une attention toute particulière. Cette opération, dans son sens strict, consiste en une rénovation. Cette remise en état doit prendre en compte chaque élément de la structure. Elle doit également intégrer les dégradations auxquelles elle fait face. Elle se compose de différentes opérations comme le simple nettoyage ou le décapage des murs et de leurs accessoires. Mais il convient également d’intégrer leur réparation ainsi que la protection et l’embellissement.

C’est une action à la fois préventive et curative, évitant des travaux lourds. Cette action vous amènera notamment à changer l’aspect de votre extérieur à votre guise. Il sera cependant nécessaire de respecter le code de la construction et le PLU de votre commune.

Au vu de la complexité du processus et de son ampleur, nous vous recommandons vivement de confier votre projet à une entreprise spécialisée. Même si cette intervention représente un certain coût, cela élimine tout risque de sinistre. De plus, elle peut vous faire bénéficier de différentes aides. Cela vous amènera ainsi à amortir les frais, notamment s’ils sont couplés à une isolation.

Rénovation de façade : que dit la loi ?

Cette opération doit suivre les dispositions réglementaires du code de la construction et les éventuels arrêtés préfectoraux. Ces dispositions portent notamment sur la périodicité qui est de 10 ans. La charge en revient au propriétaire ou aux copropriétaires dans le cas d’un immeuble. Ils doivent entamer les démarches administratives et prendre en charge l’investissement.

Selon la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain, cette catégorie de prestation doit également :

  • Ne pas afficher de risques pour la sécurité ou la santé des occupants, que ce soit au niveau des interventions ou des produits mis en œuvre,
  • Permettre de maintenir les ouvrages intacts,
  • Maintenir en fonction les éléments tels que les menuiseries, la zinguerie ou les dispositifs de climatisation.

Une demande d’autorisation doit également être faite au niveau du service de voirie de la commune pour la mise en place des échafaudages, qui sont souvent implantés dans le domaine public et entravent la circulation. Si l’échafaudage empiète également chez le voisin, il sera aussi indispensable d’obtenir son accord.

Enfin, il est indispensable de recourir aux services d’un architecte dans le cas d’un immeuble classé.

Les étapes préalables au ravalement de la façade

La préparation est une étape majeure. Avant de vous lancer dans l’action, il convient d’effectuer quelques tâches auparavant :

  • La première phase réside en un diagnostic du support, afin de connaître son état et la solution à mettre en œuvre
  • Il est ensuite nécessaire de déterminer la fourchette de prix au mètre carré, en demandant un devis auprès d’un ou de plusieurs artisans
  • Différentes démarches administratives sont à mener en parallèle auprès de la mairie pour avoir les autorisations
  • Ce n’est qu’alors que l’installation d’un échafaudage pourra commencer

La prestation globale (préparation, sablage, décapage, gommage, imperméabilisation) varie suivant les désordres rencontrés. Le procédé retenu est aussi un facteur qui entre en compte dans le budget. Le respect de ces différentes étapes vous donnera une bonne visibilité sur les actions à dérouler afin de les planifier rapidement et sans encombre.

Mise en peinture
L’hydrofuge augmente l’imperméabilisation

Rénovation de façade : les démarches administratives

Une réhabilitation ne peut être entamée qu’après avoir reçu les autorisations appropriées. Le Code de la construction est assez strict en la matière. Pour connaître les documents à fournir et les obligations à respecter, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre commune. Vous pourrez notamment y consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et le Plan d’Occupation des Sols (POS).

Lors d’un ravalement de façade, il faudra ainsi se renseigner auprès du service de l’urbanisme sur les dispositions à prendre, comme le choix des couleurs et des matériaux.

Il sera également indispensable de vous rendre auprès de la Direction Départementale de l’Équipement (DDE) pour connaître les normes à respecter et auprès du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE), ayant pour fonction de livrer des recommandations dans le cadre d’un ouvrage neuf ou d’une rénovation.

En général, seule une déclaration préalable est obligatoire, sauf dans certains cas où un permis de construire est requis.

Vous aurez à déposer votre dossier auprès de la mairie. Une fois l’accord reçu, vous pourrez commencer votre chantier. A noter que l’obligation de faire une demande de voirie si l’échafaudage empiète sur le domaine public revient à l’entreprise intervenante. Dans le cas d’un immeuble, il est également essentiel d’obtenir l’accord du syndic de copropriété.

Ravalement de façade : les renseignements à réunir

Le dossier à déposer comporte notamment les éléments suivants :

  • Formulaire de déclaration préalable
  • Plan de situation du terrain. Ce dernier peut être extrait de sites de cartographie et doit avoir une échelle de 1/2000e ou de 1/5000e. Il doit également être parfaitement lisible et contenir une légende
  • Le devis du professionnel devant intervenir avec un échantillon des couleurs proposées
  • Des photos originales avant et photos montage après réalisation
  • Un plan de masse portant la référence DP2

Une fois que vous aurez remis deux exemplaires du dossier, vous obtiendrez un récépissé. Ce document indique le numéro d’enregistrement et la date du début du chantier. Si la mairie ne s’y est pas opposée dans un délai d’un mois, vous pourrez afficher le signalement des travaux. Une fois la rénovation de façade terminée, une déclaration d’achèvement est également à transmettre en trois exemplaires.

L’instruction du dossier se fait dans un délai total d’un mois et l’autorisation est tacite si aucune opposition n’est formulée durant cette période. L’administration peut néanmoins vous demander des pièces justificatives supplémentaires, ce qui rallonge d’autant le délai.

Ravalement de façade
Profitez des travaux pour isoler

Les murs extérieurs et les pathologies rencontrées

Les mirs sont constitués d’éléments de base, qui possèdent leurs propres caractéristiques et altérations selon leur nature. Il faudra savoir les appréhender pour adopter le traitement requis (fissure, décollement, humidité, infiltrations, efflorescence, coulure).

La brique

Les modèles creux sont les plus rencontrés de nos jours, car ils améliorent l’isolation en augmentant l’épaisseur du bâti.

En plus de cela, les briques ont l’avantage d’être recyclables, endurantes au feu et permettent au bâti de respirer. Cependant, elles laissent aussi facilement cheminer l’humidité et peuvent s’effriter. Nécessitant des compétences spécifiques, ce procédé est aussi relativement onéreux.

Après un ravalement de la façade, ces maçonneries peuvent être revêtues d’une protection telle qu’un crépi. Il convient toutefois de s’abstenir de l’emploi du ciment. Effectivement, cela pourrait accentuer les infiltrations.

Le béton

Constitué de sable, de gravier et de ciment, ce mélange est connu pour sa résistance et il est utilisé pour de nombreux ouvrages. Les maçonneries en béton sont ainsi très courantes. Elles confèrent une bonne isolation thermique et phonique, en plus d’être stables à la chaleur, au feu et aux intempéries. Son coût est relativement compétitif.

Les affections que l’on rencontre fréquemment avec ce composé sont les fissures, la dégradation des joints, les éclatements ou les coulures aux endroits fissurés.

Il est possible d’utiliser toute sorte de mortier industriel ou de lasures pour le recouvrir.

La pierre

Il peut s’agir de calcaire, de meulière, de granit ou encore de grès. Quelle que soit son origine ou sa caractéristique, elle possède une très longue durée de vie et ne nécessite pas une intervention tous les 10 ans. Elle vieillit très bien et apporte un aspect rustique et noble.

En revanche, son remplacement est très délicat et son lessivage doit être fait selon sa nature. Les désordres les plus courants sont les défauts d’étanchéité, le délabrement des joints et l’effritement.

Vous avez la possibilité de recouvrir votre maçonnerie d’un enduit à la chaux en couches minces pour la préserver et l’embellir.

Le bois

Ce parement peut durer une décennie sans entretien lorsqu’il est bien posé. Il s’adapte à tout bâtiment et dispose d’une excellente propriété thermique. En revanche, il fait souvent l’objet d’attaques d’insectes et de champignons et fait régulièrement face à la présence de moisissures.

Les intempéries peuvent également impacter sa couleur. Une devanture en bois avec une trop faible teneur en eau aura en outre tendance à se craqueler, tandis qu’une trop forte teneur en eau entraînera de l’humidité.

Il peut être revêtu d’une lasure qui mettra en valeur et en masquera les défauts.

Rénovation de façade
L’ITE permet aussi de relooker sa maison

Etape clé du ravalement de façade, le nettoyage du support

La rénovation de façade commence par son lessivage. Plusieurs procédés existent, dont principalement une méthode à haute pression et une chimique.

Le nettoyage haute pression

Il s’agit de projeter de l’eau afin d’éliminer les salissures grasses, la poussière, les taches et les résidus de peinture. Cela est approprié notamment pour la pierre. C’est la plus basique des interventions.

Il est essentiel de bien couvrir les menuiseries auparavant pour empêcher toute infiltration. Il est déconseillé de réaliser cette opération en hiver.

Le nettoyage chimique

Cela consiste à traiter avec un décapant pour enlever les encrassements, la peinture et les vernis résiduels. Cette pratique est adaptée pour le béton et la brique.

Il est absolument nécessaire de savoir quelle sorte de substance employer ainsi que son dosage. L’appel à un professionnel, si vous ne disposez pas des connaissances requises, est donc conseillé. Il peut s’agir de solvants qui suppriment la salissure grasse, d’acides pour enlever les particules de pollution atmosphérique ou d’un tensio-actif, correspondant à du savon industriel qui est combiné à de l’eau.

Les techniques de décrassage

D’autres méthodes peuvent être entreprises suivant la qualité du support et la pathologie relevée. Les préconisations sur un ravalement de façade tiennent compte de la nature des matériaux.

Le gommage

Le gommage, ou aérogommage, est notamment employé pour la pierre, le bois ou la brique. Il est à privilégier en cas de structure très poreuse ou présentant une épaisseur de moins de 20 cm. Cette catégorie de surface accepte effectivement mal la haute pression.

Pour cette technique on projette avec un compresseur à haute pression un mélange d’air et de microparticules pour gommer la surface en douceur. Le mélange utilisé ne contient pas d’eau. Il peut s’agir de poudre d’alumine, de billes de verre ou de calcite broyée.

Ce simple décrassage élimine efficacement les traces de pollution, taches et végétaux.

Le sablage

Il consiste à projeter du sable sans eau. Cette pratique de rénovation de façade agressive enlève cependant les salissures grasses et vertes, ainsi que la peinture. Pour préserver votre devanture, passez par un professionnel.

Pour faire un ravalement, le sablage à sec convient notamment pour les parois dures.

L’hydrogommage

Il convient pour les surfaces résistantes. Le gommage se fait au moyen d’une poudre abrasive (poudre de calcite, de verre ou de pierre) mélangée à de l’eau. Il est très efficace contre les graffitis, la rouille, les particules de pollution et pour décaper les lasures.

Cette opération nécessite de savoir quelle sorte de poudre sélectionner selon la nature du matériau. Il faut également veiller à mettre en œuvre des protections et employer un outillage spécifique. Confier ce genre de chantier à un expert est ainsi une idée pertinente. Ce procédé reste souvent exploité pour les ravalements de façade non-agressif.

D’autres pratiques existent encore comme le peeling, la nébulisation et le ponçage.

Ravalement de façade
Une rénovation de façade simple

Le revêtement extérieur

Après avoir décrassé et traité les surfaces, il sera important de les revêtir. Vous avez pour cela différentes possibilités.

L’enduit de façade

Également appelé crépi par abus de langage, il personnalise la maison et la met en valeur. Ce parement sert également à imperméabiliser le matériau de construction et à uniformiser sa couleur.

Ce mortier s’adapte à tous types de support. Il s’emploie dans le neuf comme pour un ravalement de façade. On évitera toutefois les bardages en bois. L’entreprise spécialisée choisira un produit qui convient aux caractéristiques de la paroi. Il est effectivement indispensable d’assurer la longévité du résultat et se prémunir de tout décollement. Ce composé reste idéal dans le cadre de votre rénovation de façade.

Les différents enduits

On distingue les parements à liant gypse (à base de plâtre), hydraulique (à base d’eau) comme le ciment, à la chaux ou le mortier bâtard.

Pour faire votre sélection, vous pouvez vous référer à la classe de l’enduit selon sa résistance mécanique, allant de la CS1 qui est la plus faible à la CSIV qui est la plus forte. Intéressez-vous également à la résistance au décollement. On distingue 3 classes : de la Rt1 pour une valeur au décollement réduite au Rt3 pour une valeur élevée.

La détermination du nombre de couches dépend de la qualité du produit. L’application d’une solution de plâtre doit se faire en trois passes et sans pause (accrochage, corps d’enduit et finition). Les enduits hydrauliques et aériens nécessitent aussi trois passes, mais avec des pauses entre l’application de chacune d’entre elles. L’entreprise appliquera le monocouche à la machine pour améliorer la régularité.

Les différentes finitions

Pour un rendu plus esthétique, vous pouvez opter pour une finition talochée, grattée, ribbée, lissée ou projetée (laissé brut).

La peinture

Avant de l’appliquer, il est essentiel d’exécuter quelques tâches au préalable comme le brossage et l’époussetage du mur, le grattage pour enlever tous les résidus. Sans oublier la réparation de tous les défauts et l’élimination des micro-organismes.

Il est également important de considérer l’état de la façade dans le cadre d’un ravalement. Si la structure de base a par exemple tendance à devenir farineuse, il est capital de mettre un fixateur de fond auparavant. Si la paroi est poreuse, l’application d’une sous-couche est requise. En cas de microfissures, il est recommandé d’utiliser un D3. Pour des lézardes plus marquées, il sera indispensable de les ouvrir, de les dépoussiérer, puis de mettre un mastic ou un enduit spécifique au préalable.

Quelques consignes sont par ailleurs à suivre. Nous vous conseillons notamment une intervention lors d’une journée sans pluie. Arrêtez-vous également 2 heures avant le coucher du soleil, tout en évitant également les fortes chaleurs. Nous vous recommandons par ailleurs de bien charger votre rouleau à chaque fois. Il faudra pratiquer par bandes verticales et réaliser un dernier passage de haut en bas pour bien uniformiser.

Rénovation de façade : La finition

C’est la touche finale qui donne le côté esthétique. Après le décrassage et le traitement du support, il convient d’apporter un aspect décoratif. Vous avez pour cela plusieurs choix.

La peinture à film mince

C’est un produit décoratif préservant l’état d’origine de la structure du bâti. Elle se pose en deux passes et préserve également des saletés et des rayons UV. Elle peut contenir de la résine acrylique, offrant de nombreux choix de teintes et a l’avantage d’être facile d’emploi, moins toxique et moins polluante.

Vous pourrez aussi choisir une substance au silicate, se comportant très bien face aux intempéries tout en étant accessible et durable. Vous avez également la possibilité de vous tourner vers la pliolite ou hydro-pliolite qui s’adapte très bien à toutes sortes de support et qui est disponible sous forme de solvant.

Pour des raisons de sécurité, il est essentiel de bien se protéger avant tout.

L’hydrofuge et la lasure

Les hydrofuges et lasures ont également un but décoratif. On les applique à la fin du processus de ravalement de façade. Ils offrent en général un rendu transparent, semi-transparent ou opaque. Ils peuvent également se présenter sous différentes teintes.

En plus de son côté esthétique, l’hydrofuge protégera des infiltrations d’eau. Il se pose en plusieurs couches au pinceau ou au rouleau, selon la surface à couvrir.

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE pour améliorer les performances énergétiques de votre habitation

Une rénovation de façade constitue une bonne occasion pour isoler. Cela devient même une obligation dans le cas où l’intervention touche 50 % de l’existant.

Tout commence par la réparation de la maçonnerie afin de restaurer les propriétés mécaniques de l’habitation altérée par la présence de lézardes. L’ITE sera exécutée ensuite. Cette technique se résume à recouvrir les parois d’une enveloppe de faible épaisseur.

Redonnez une seconde jeunesse à votre habitation

Réaliser une ITE en complément d’un ravalement améliore les performances énergétiques du logement et lui redonne une seconde jeunesse. Par ailleurs, cela imperméabilise à la vapeur d’eau et apporte une excellente protection contre le risque de condensation.

Cette technique est aussi très appréciée pour ses performances énergétiques. Nous vous conseillons de la choisir cette méthode au lieu de travaux par l’intérieur. Elle amène effectivement à supprimer les ponts thermiques et limite donc les pertes d’énergie. C’est une véritable priorité qui vous fera gagner en confort de vie et réduira considérablement votre facture de chauffage.

En plus de faire barrage à toute déperdition d’énergie, cette solution a l’avantage d’apporter une plus-value à l’habitation. Vous profiterez en effet de cette opération pour améliorer l’aspect visuel de votre devanture de maison. L’ITE vous protègera contre une multitude de pathologies et de détériorations dont la fissuration et l’humidité.

Le prix d’un ravalement de façade

La rénovation de façade est une démarche cruciale mais qui peut générer un investissement conséquent. Le coût varie en fonction de plusieurs critères, à savoir :

  • Le type de mur
  • La pathologie relevée
  • La taille du chantier
  • La catégorie de travaux envisagée
  • La qualité des matériaux sélectionnés

Chaque critère fait varier le prix. Mais en moyenne et à titre uniquement indicatif, prévoyez un tarif entre 11 à 35 € TTC / m². Pour avoir une estimation plus précise, le mieux est de demander un ou plusieurs devis.

Le façadier inspectera notamment l’état de la maçonnerie et établira une estimation en fonction des paramètres rencontrés. L’étude vous donnera des informations telles que :

  • Le coût TTC de la prestation
  • La liste de solutions et la gamme de produits à mettre en œuvre
  • Les dépenses liées à l’installation d’un échafaudage
  • Les assurances et garanties
  • Les qualifications

Le fait de demander au moins trois devis vous donnera une idée de la nature des travaux à prévoir. Vous appréhenderez ainsi mieux les matériaux à adopter et les prix du secteur.

Les aides pour la rénovation de façade

Pour amortir l’investissement, vous avez la possibilité de demander des subventions visant à aider les particuliers dans l’amélioration de leur habitation. Elles proviennent notamment de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), de l’État et des collectivités territoriales.

Pour bénéficier des subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, certaines conditions sont requises, dont :

  • Avoir des ressources ne dépassant pas un certain plafond
  • Être propriétaire résident ou bailleur
  • Utiliser des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)
  • Que l’habitat soit achevé depuis au moins 2 ans
  • Qu’il serve d’habitation principale ou secondaire

URBEL FACADE, une entreprise de ravalement de façade à votre service

Nous espérons que les arguments de cet article vous auront convaincu.

Vous avez un projet sur le Nord Pas de Calais ? N’hésitez pas à contacter les équipes d’URBEL, façadier de renom, en utilisant notre fiche contact dédiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Accepter En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×