L’isolation par l’extérieur soi même, une bonne idée ?

  1. Accueil
  2. L’isolation par l’extérieur soi même, une bonne idée ?

Pour limiter les déperditions de chaleur, le système d’isolation par l’extérieur est l’idéal. Il est considéré comme la meilleure solution pour assurer la régulation thermique et supprimer les ponts thermiques. Isoler par l’extérieur vous apporte non seulement un réel confort, mais embellit également votre façade. Toutefois, même avec les économies d’énergie réalisées, son coût peut être conséquent. C’est d’autant plus le cas si vous souhaitez confier les travaux à des professionnels. Heureusement, il est possible d’assurer une isolation des murs extérieurs soi-même. Le choix des matériaux et de la technique à utiliser doit notamment être étudié de près.

isolation par l'extérieur soi même
Analyse de l’isolation par l’extérieur avec une caméra thermique

L’isolation par l’extérieur : L’enduit de façade isolant pour la maison

Il existe différentes techniques pour réaliser une isolation des murs extérieurs. Parmi elles figure l’enduit isolant. Il s’agit d’une solution efficace pour bien isoler vos murs. L’enduit de façade isolant ne nécessite pas l’utilisation de bardages, contrairement à la majorité des autres méthodes.

La composition d’un enduit isolant

Un enduit de façade classique ne possède pas forcément une capacité isolante. L’ITE sous panneaux d’enduits n’est pas non plus identique à celle par enduit isolant. Il s’agit en fait d’un enduit spécifique doté d’une capacité isolante et ne nécessitant l’utilisation d’aucun autre matériau isolant supplémentaire.

Cet enduit se compose notamment de mortier classique. Il utilise soit du ciment, soit de la chaux ou de l’argile comme liant et des granulés isolants comme le polystyrène expansé et les microbilles. Ces derniers sont fabriqués soit avec du chanvre, soit du verre ou du liège. On notera que l’enduit peut isoler correctement grâce aux composants des granulés isolants.

L’isolation par l’extérieur : application d’un enduit sur isolant

Il existe deux manières d’appliquer un enduit sur isolant. La plus simple est l’application directe. Elle consiste à poser le mortier d’accrochage, puis à appliquer le mortier isolant et terminer avec la couche de finition.

Vous avez également la possibilité de choisir la mise en œuvre sur panneaux. Ce qui la différencie de la première méthode, c’est qu’après l’application de votre mortier d’accrochage, vous devez fixer vos panneaux isolants avant de passer à l’enduit de finition. Avec cette deuxième technique, isoler ne se fait pas par l’enduit, mais par les panneaux isolants.

Quels sont les différents types d’enduit isolant ?

Plusieurs types d’enduits utilisés pour faire son isolation des murs extérieurs ont des caractéristiques isolantes, même si en général, leur composition est la même. En effet, l’enduit isolant doit contenir du mortier et un matériau isolant fixé par un liant. Vous avez alors le choix entre différents types d’enduit.

Le crépi isolant

Il s’agit d’un isolant léger et efficace, que ce soit pour isoler en extérieur ou en intérieur. En ce qui concerne sa composition, le crépi isolant contient des billes de polystyrène et du mortier. Pour son application, il est conseillé de le faire en plusieurs couches afin d’avoir une bonne résistance thermique. Vous pouvez l’appliquer vous-même, mais il est tout de même conseillé de recourir aux services d’un professionnel pour avoir une performance optimale.

L’enduit de chanvre, l’isolant naturel

Si vous souhaitez utiliser des matières isolantes naturelles et écologiques, ce dernier est le plus adapté. Son principal avantage réside dans sa résistance à l’usure et aux aléas climatiques (les intempéries, les rayons de soleil, la pluie). Le chanvre résiste aussi très bien aux parasites.

L’enduit de chanvre est non seulement un bon isolant thermique, mais c’est également un excellent isolant acoustique. Il aide à protéger votre bâtiment des vibrations et autres ondes électromagnétiques. Il est notamment adapté pour les bâtiments traditionnels, avec des murs en briques ou en pierre. Si votre habitation est située dans une zone à champ magnétique élevé, il est aussi recommandé d’opter pour une isolation des murs extérieurs avec le chanvre.

Le crépi chaux-liège

Il s’agit d’un isolant naturel fabriqué à base de chêne-liège. Ce type d’enduit isolant se caractérise par une très bonne résistance au feu. Il résiste également à l’humidité et reste très stable face aux changements de température. Si vous avez à la fois besoin d’isoler thermiquement et phoniquement, nous conseillons ce type d’isolant. Il a une conductivité de 0.045 W/mK, ce qui est largement supérieur à la laine de roche.

L’aérogel de silice

L’enduit à base d’aérogel de silice est réputé être très performant grâce à ses composants. En effet, le résultat obtenu avec ce dernier n’est pas très loin des laines de verre. L’aérogel de silice présente une conductivité thermique de 0.027 W/mK, là où celle du polystyrène s’établit à 0.036 et à 0.034 pour la laine de roche. Ce type d’enduit isolant résiste à l’humidité, au feu et ne présente aucun danger pour la santé puisqu’il ne dégage pas de composés organiques volatils.

Le torchis

Cet enduit isolant est constitué d’un mélange de terre et de paille. Cette technique est la plus adaptée pour obtenir un parfait revêtement de façade ancienne. En plus, le torchis est considéré comme un isolant très économique. Il peut s’appliquer sur n’importe quel type du bâtiment, que ce soit des parois en briques, en parpaings ou bien en pierre. En ce qui concerne sa pose, il s’applique de la même façon qu’un enduit chaux-chanvre. Il est possible de le fabriquer vous-même et la préparation peut se faire au malaxeur ou à la bétonnière.

isolation par l'extérieur soi même
L’isolant posé n’est pas suffisant

L’isolation des murs extérieurs : Les outils nécessaires

Le bardage désigne un revêtement extérieur d’un bâtiment, permettant essentiellement de l’isoler. Il est fixé sur toute la façade extérieure. Pour réaliser vous-même une isolation sous bardage, vous aurez besoin d’un échafaudage, d’un marteau, d’une perceuse, d’une visseuse, d’un couteau coupe laine, d’une meuleuse, d’une scie égoïne, d’un pistolet à mastic et d’un matériel de mesure et de traçage.

Pour assurer votre sécurité lors des travaux, il est également essentiel d’utiliser des équipements de protection : gants, lunettes de protection, masque et combinaison de travail.

En ce qui concerne les matériaux, vous aurez besoin d’une équerre, d’une rosace, d’un revêtement bicouche, de mastic, de tasseaux, sans oublier la laine, qu’il s’agisse de laine de verre, de roche ou encore de bois.

Isolation par l’extérieur : Le processus sous bardage

Il faut suivre plusieurs étapes pour réaliser soi-même l’isolation des murs extérieurs de sa maison sous bardage : le soubassement, le traçage, la pose des équerres et enfin la pose de la laine.

Étape 1 : les soubassements

Il faut avant tout traiter le bas de votre façade en posant un revêtement bicouche de métaux et de polystyrène. L‘application se fait sur une hauteur de 20 cm.

Ensuite, vous n’avez qu’à reporter la mesure de chaque côté de la plaque, sur la face polystyrène, et à tracer la découpe à l’aide d’une règle. Après cela, découpez en commençant par la partie béton à l’aide de votre meuleuse. Puis terminez votre découpe avec une scie égoïne.

Par la suite, déposez du cordon de mastic sur la plaque, du côté du polystyrène, à l’aide du pistolet à mastic. Enfin, emboîtez successivement les éléments et appuyez pour qu’ils adhèrent parfaitement aux murs. Vous n’avez plus qu’à reproduire les mêmes gestes sur toute la largeur de votre façade.

Étape 2 : le traçage

Une fois que vous en aurez terminé avec les soubassements, vous pouvez passer à l’étape suivante, qui n’est autre que le traçage. Pour commencer, tracez des repères sur toute la façade, afin de mieux délimiter la pose de l’ensemble de l’installation et l’emplacement des équerres.

Il faut utiliser la même méthode pour chaque ligne : commencez par le bord du lieu de pose, matérialisez la première ligne avec un fil à plomb puis tracez un repère. Vous n’avez alors qu’à répéter cette action pour chaque ligne.

Ensuite, plantez un clou à béton pour y accrocher votre cordeau à tracer. Déroulez le cordon sur toute la façade et claquez-le. Ainsi, vous aurez terminé avec le traçage de votre première ligne.

Réalisez d’autres lignes toutes les 60 cm pour repérer l’emplacement des équerres le long de la façade et à 10 cm de chaque côté des ouvertures (portes et fenêtres). Pour les marquages courts comme le dessus des fenêtres, il est plus pratique de réaliser les traits avec un niveau à bulle. Une fois tous les marquages réalisés, votre façade est donc prête pour la pose des équerres de fixation.

isolation par l'extérieur soi même
Pose du rail de départ d’une isolation des murs extérieurs

Étape 3 : la pose des équerres

Les équerres permettront de maintenir la laine de votre isolation par l’extérieur, mais aussi de fixer les tasseaux qui supporteront le parement de finition. Posez-les régulièrement sur les lignes tracées précédemment à 10 cm des extrémités avec des équerres éloignées de 1m35 maximum. Puis réalisez une première marque sur un trait à 10 cm du chéneau. À l’aide d’un outil de mesure, déportez l’équerre du trait, de manière à ce que les tasseaux puissent passer au centre du trait du cordeau.

Une fois fait, vous n’avez qu’à marquer les points de perçage. Ensuite, percez à l’aide d’un foret adapté. Enfoncez la cheville au marteau, puis fixez l’équerre à l’aide d’une visseuse. Positionnez les équerres suivantes en quinconce sur la façade et dans le même sens en bordure de façade et autour des ouvertures. Nous recommandons de passer au moins 2 équerres par ligne de pose.

Étape 4 : la pose de la laine de verre

Posez un tasseau contre la paroi pour permettre la fixation du retour sur les bords de la paroi. Pour ce faire, il faut utiliser un tasseau à la bonne longueur et le plaquer contre le mur et l’équerre et fixer le tout à l’aide de vis à bois. Une fois cela fait, vous pouvez commencer la pose de la laine.

Après avoir mesuré la longueur entre le chéneau et le bas de la façade, ouvrez et déroulez votre premier rouleau de laine. Reportez les mesures et coupez la laine à l’aide d’un couteau coupe-laine. Une fois la découpe faite, posez la laine sur la façade. On conseille de commencer à partir du haut. Repérez ensuite les équerres sur la laine et faites des entailles pour faciliter leur passage.

Continuez la pose en embrochant la laine et en plaçant la rosace, afin de bien maintenir la laine contre les murs. Tracez deux marques sur la laine à 10 cm du haut. Vous pouvez ensuite percer la laine et la paroi à l’aide d’un foret adapté, puis glisser la rosace dans le mur au marteau. Pour le reste, posez les rosaces tous les 83 cm maximum.

Lorsque votre laine borde une ouverture, utilisez le coupe-laine et découpez-en le contour. Pour couvrir le dessus et le dessous de la fenêtre, il faut mesurer la longueur à couvrir, embrocher la laine sur les équerres et fixer toujours 2 rosaces minimum. Il faut continuer la pose sur toute la façade de la même manière.

Quelques conseils supplémentaires pour isoler par soi-même

Quelques conseils peuvent également vous aider à réussir vos travaux d’isolation des murs extérieurs. Il est notamment recommandé de travailler au moins à 2 pour effectuer la pose. Par ailleurs, il faudra s’assurer d’être équipé des bons outils de travail. Cela vous fera gagner du temps mais vous permettra surtout de travailler efficacement.

Il est aussi conseillé de bien planifier vos séances de travail. Si vous pensez que ça peut vous aider, réalisez une liste des différentes étapes à suivre. Listez par la même occasion les matériaux nécessaires pour chaque étape. Une bonne préparation à l’avance est le gage de la réussite de vos travaux. Dans cet état d’esprit, vous pourrez aussi acheter tous les matériaux et les outils bien avant le commencement des travaux, afin de vous assurer de travailler dans de bonnes conditions.

Enfin, n’hésitez pas à vous former avant de faire le grand saut, que ce soit sur internet ou en lisant des ouvrages spécifiques, car il s’agit d’un chantier de longue haleine.

L’isolation par l’extérieur par soi même en conclusion

Il est tout à fait possible de réaliser la pose d’une solution d’isolation par l’extérieur soi-même. Toutefois, beaucoup de détails sont à prendre en compte et il est nécessaire de maîtriser l’aspect technique des travaux. Ainsi, nous vous conseillons vivement de faire appel à des professionnels si vous n’êtes pas un bricoleur dans l’âme. En effet, les travaux d’isolation des murs extérieurs doivent se faire dans les règles de l’art pour profiter d’une efficacité et d’un confort optimaux.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Accepter En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×