Enduiseur façadier

Enduiseur façadier, un métier de passionnés

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Enduiseur façadier, un métier de passionnés

Dans le secteur de la construction, l’enduiseur façadier joue un rôle prépondérant. En effet, il se charge de la pose des revêtements visibles des bâtiments. L’enduit de façade sert à l’imperméabilisation mais également à la décoration des habitations. Gros plan sur ce métier aussi physique que technique.

En quoi consiste le métier d’enduiseur façadier ?

Un enduiseur de façade intervient dans tous les travaux relatifs aux façades. Il intervient à la fois en rénovation comme en construction neuve. Grâce à des enduits de couverture projetés manuellement ou mécaniquement, il apporte le finition et l’imperméabilisation à cette dernière. Dans les travaux de ravalement de façade, le façadier effectue également des réparation. Son métier a par ailleurs évolué vers les travaux d’isolation par l’extérieur. Soulignons qu’un façadier-enduiseur dispose de toutes les compétences pour la réalisation des travaux de maçonneries simples.

Un enduiseur façadier s’occupe de la préparation de tout type d’enduit de façade. Il s’assure que sa pose soit uniforme sur l’ensemble de la façade. Ce professionnel répartit de façon rapide et régulière l’enduit afin d’éviter une discontinuité de coloris. Tout au long de son intervention, il utilise les outils spécifiques selon le chantier et l’aspect de finition souhaité.

Enduiseur, un métier de finition

Être enduiseur façadier, c’est aussi savoir mettre en place un échafaudage et préparer minutieusement le chantier. Il faut effectivement s’assurer que toutes les ouvertures existantes soient bien protégées (fenêtres, portes). Le façadier maîtrise toutes les techniques de mise en place d’enduits ou encore de plaques d’isolation thermique par collage ou par chevillage. Ce professionnel reste le mieux placé pour isoler par l’extérieur en finition enduit.

Entreprise enduit de façade
Pose d’une trame de renfort

Ayant un certain sens artistique, le façadier est en mesure de restaurer une façade vieillissante. Il saura également poser, dans les règles de l’art, des enduits et accessoires décoratifs qui ne manqueront pas d’embellir l’habitation. L’intervention d’un enduiseur façadier se résume ainsi en 3 étapes clés :

  • La préparation: la protection des ouvrages et le montage d’échafaudages,
  • La phase de projection : un compagnon est à la machine, un autre à la lance à projeter et le troisième lisse l’enduit projeté,
  • La phase de finition : taloché, gratté, ribbé, lissé ou projeté.

Un enduiseur façadier exerce son activité à l’extérieur sur des chantiers de rénovation ou de construction neuve. Dans la majorité des cas, ce professionnel travaille en hauteur sur des échafaudages. Il est amené à se protéger contre la nocivité des produits qu’il utilise, les poussières ainsi que les risques auxquels il s’expose. Quelle que soit la nature de son intervention, il intervient souvent en équipe de 2 ou 3 compagnons où chacun a un poste complémentaire bien déterminé. Le métier de façadier-enduiseur s’acquiert bien souvent par compagnonnage.

Enduiseur façadier
Enduiseur façadier, un métier de précision

Enduiseur façadier, un métier physique

Ce métier d’extérieur se réalise en hauteur et amène à manipuler différents types de produits et matériaux. C’est pourquoi, enduiseur façadier est un métier physique qui nécessite un sérieux absolu. Effectivement, les contraintes et risques sont multiples. On y retrouve notamment:

  • Les risques de chute de hauteur,
  • Les contraintes posturales et de manutention,
  • L’exposition aux poussières,
  • Les risques mécaniques,
  • Les projections dans les yeux durant la pulvérisation et le grattage,
  • Les dermites,
  • L’atteinte auditive avec le bruit de la machine et de la lance à projeter,
  • Les affections articulaires.

Toutefois pour se prémunir de ces risques, l’enduiseur façadier utilise des équipements de protection individuels tels qu’une combinaison, des gants, des chaussures de sécurité, des lunettes ou un masque de protection. Contre les risques de chute de hauteur, il utilisera des échafaudages montés en conformité avec les textes réglementaires.

Les qualités requises pour ce métier

Un enduiseur façadier est avant tout un professionnel travaillant avec précision et minutie. Ce métier requiert un tour de main très technique. Lors de son intervention, il se montre extrêmement pointilleux et perfectionniste. Effectivement, le moindre défaut et manque de précision est immédiatement préjudiciable pour l’imperméabilité et l’esthétisme du bâtiment.

Ce professionnel est un véritable artiste. Il sait harmoniser les couleurs, jongler avec différents matériaux et décorer les façades dans le respect des normes et des préférences du maître d’ouvrage. Passionné par son métier et ayant un bon sens de la communication, il sait conseiller ce dernier sur l’enduit à privilégier. En fonction du style architectural de son domicile et des exigences de la commune, il donnera des conseils avisés. Ses compétences techniques lui permettent de s’adapter facilement aux contraintes du chantier.

Travaillant à l’extérieur et s’exposant à des conditions météorologiques parfois difficiles, un façadier-enduiseur doit être particulièrement robuste avec une excellente résistance physique. Son travail se réalisant sur échafaudages, il ne doit pas non plus être sujet aux vertiges.

Un enduiseur façadier connaît par ailleurs tous les types de supports et les types d’enduits associées. Côté isolation extérieure il doit maitriser les techniques de pose des plaques d’isolant. Il maitrise également la technique de pose des trames de renfort pour éviter tout sinistre ultérieur. Il se tient également au courant des nouveautés tant esthétiques que techniques.

Entreprise enduit de façade
La machine à projeter, l’outil indispensable du façadier

Quelle formation pour devenir enduiseur façadier ?

On devient souvent façadier par compagnonnage sans réelle formation préalable. Néanmoins, une formation initiale de type CAP du bâtiment est un plus. Ce CAP se prépare généralement en 2 ans après la classe de 3e, notamment par apprentissage ou dans un lycée professionnel. Dans ce cas, il se spécialisera par la suite dans la pose d’enduit de façade par compagnonnage.

Par ailleurs, la profession a mis en place un Certificat de Qualification Professionnel (CQP). Dans cette formation en alternance d’environ 450 heures, un stagiaire apprendra les bases du métier. Les prérequis pour intégrer cette formation sont minimes. C’est une façon souple pour apprendre le métier avant d’intégrer une entreprise d’enduit de façade.

Il existe d’autres formations bac pro et post-bac. Ces formations donneront des bases solides pour évoluer par la suite vers des postes d’encadrement. La formation BTS étanchéité et enveloppe du bâtiment reste un diplôme idéal et recherché. À l’issue de ces formations, les techniciens supérieurs pourront intervenir sur différentes composantes de l’enveloppe d’un bâtiment. Ils peuvent tout à la fois exercer en bureau d’études, procéder à l’organisation et au suivi des travaux ou établir des devis travaux.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Accepter En savoir plus Fermer
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×